Le chardonneret . Donna TARTT

Voilà celui que je viens de débuter. Il s annonce bien, voire même très bien ! Le maître des illusions du même auteur m avait enchantée à l époque. Je fonde donc de grands espoirs sur celui ci !!

Vu son épaisseur il y a peu de chances que je le termine dans la journée 😁 Du coup afin de ne pas laisser cette rubrique sans vie j en commence de ce pas un nouveau en parallèle 😉😉

Au pire, en cas de latence il me reste des petites merveilles dans ma bibliothèque 😉

Voici l’extrait. Très belle journée à tous. Amitiés

Les césures…

Il est des temps où notre existence change de rythme. Où elle impose un changement brutal dans nos habitudes, nos projets, un revirement, une remise en question, un point d’arrêt. Comment faut il l’interpréter, comment en tirer profit ?

Je suis particulièrement sensible et intéressée par les points de rupture. Certains parlent d’accidents de la vie (souvent quand cela leur arrive) de choix de vie (lorsqu’ils s’en sont sortis)… Souvent ils renvoient à la question du pourquoi (« moi », le plus souvent) et rapidement qualifiés d’injustice, de la faute à pas de chance, voire de punition divine (pour ceux qui ont encore la foi :)) ! Sous cet angle je ne suis pour ma part, pas convaincue que la recherche inlassable d’une bonne ou mauvaise raison soit la meilleure chose à faire. Je m’explique : monter sur une échelle bancale et en tomber… la raison de la chute me paraît évidente, un « simple » lien de cause à effet. Ce qui m’interroge c’est plutôt le message qu’il faut y voir, comme une sorte de leçon de vie au sens philosophique.

Quel enseignement puis-je tirer de cet « avertissement », de quelle façon d’appréhender l’existence, que dois je modifier ou abolir pour continuer, quel nouvel éclairage se pose sur le chemin restant à parcourir ? Matériellement une fois tombée de l’escabeau, vexée au mieux et percluse de douleurs au pire, j’imagine que la leçon sera d’être plus prudente la prochaine fois ! Mais au delà de ça que dit ma chute ? Pourquoi arrive t elle vraiment à ce moment si j’ai l’habitude de l’ escalade et si je maîtrise parfaitement l’instabilité ?

En ce qui me concerne, chute après chute 🙂 je cherche à décrypter. Un arrêt est forcément le signe « avertisseur » d’une nécessaire prise de conscience, une alerte sur une façon de vivre et/ou d’envisager de survivre. Oui j’ai perdu l’équilibre mais qu’est ce qui a fait que justement aujourd’hui je n’ai pu me rattraper ? Pourquoi mon instinct ne m’a pas retenue de gravir ce maudit perchoir ? 🙂

J’ai beaucoup écouté les blessures, les coups du sort, les rémissions de chacun. J’ai pu remarquer qu’aux premiers moments de la chute il y a souvent une véritable prise de conscience et une leçon tirée. Un enthousiasme, un choix qui parait si évident, une motivation. Parfois tout ça disparaît, une fois sorti d’affaire beaucoup perdent la mémoire, trois petits tours et puis j’oublie. Pour d’autres c’est tout le contraire, le « message » semble être plus que passé, et abat tout sur son passage, c’est une révolution ! Rien ne résiste au séisme, tout »doit » être repensé, re-bâti !!! Paradoxal, surprenant, instructif et si « personnel ».

Je suis toujours surprise de ce que l’on fait ou pas des aléas de notre vie. Quand j’en subi, comme chacun d’entre nous, je peste, j’enrage, je maudis et puis je tente de trouver le sens qui manque à ma vie.

Et vous, qu’en pensez vous ? Qu’en faîtes vous ?