Fin(s) de moi(s) difficile(s)

Le temps a filé trop vite. Longtemps les fils enchainés sur la trame , se sont laissés convaincre par le mouvement régulier et austère de la navette lancée a pleine vitesse.
L envolée semblait belle , presque sans limite et inespérée. Elle nous donnait des ailes, du souffle, de la matière, elle nous reconstituait.
Son lyrisme à lui seul suffisait.
En ces temps d une Grace aux allures divines, qu il etait doux de ne pas compter.
Il fait désormais si froid dehors, que nos rêves de fuite voient leurs crédits gelés. Il est bien tôt pour l usure, mais les temps ont changé.

20120218-095428.jpg