Melo-manie

20120528-103316.jpg

Les liens que l’on tisse ont la fragilité de notre paresse a les entretenir .

L histoire n est jamais simple. Elle nait de similitudes complexes dont les variations se jouent entre le bémol et le dièse d’une partition désordonnée que l on voudrait parfaite.

Rares sont les chanceux a l oreille absolue qui savent , dans la mélodie, reconnaitre les accents de vérité des vérités toutes faites, et rectifier le tempo sans qu il n y paraisse, avant que le concerto ne s achève.

Certains ont quelque grâce a chantonner encore, une fois le charme rompu par les fausses notes, comme si rien n affectait jamais leur entrain.

D’autres deviennent sourds et qui plus est aveugles, a tous les mouvements quelque soit la scène.

Chacun se protège ou se défend d’une peine, a sa manière.

Nous jouons certains des morceaux de nos vies sans demi mesure, le cœur convaincu, l’âme légère – et malgré cela parfois, tout cède – car c’est sans compter sur la volonté du chef d orchestre.